Snow Therapy, quand la sphère familiale vole en éclat

Synopsis

Une famille suédoise passe ensemble quelques précieux jours de vacances dans une station de sports d’hiver des Alpes françaises. Le soleil brille et les pistes sont magnifiques mais lors d’un déjeuner dans un restaurant de montagne, une avalanche vient tout bouleverser. Les clients du restaurant sont pris de panique, Ebba, la mère, appelle son mari Tomas à l’aide tout en essayant de protéger leurs enfants, alors que Tomas, lui, a pris la fuite ne pensant qu’à sauver sa peau… Mais le désastre annoncé ne se produit pas, l’avalanche s’est arrêtée juste avant le restaurant, et la réalité reprend son cours au milieu des rires nerveux. Il n’y a aucun dommage visible, et pourtant, l’univers familial est ébranlé... Snow Therapy est une comédie grinçante sur le rôle de l’homme au sein de la famille moderne...

 

Critique

Déconstruisant complètement les archétypes sociétaux qui définissent le rôle d'un homme, d'un mari et d'un père, mais aussi d'une femme, d'une épouse et d'une mère, voire plus globalement de l'atome familial, Snow Therapy décortique les comportements humains au sein du groupe, mettant en relief l'instinct de survie et l'individualisme dans une situation où les normes et les valeurs sont susceptibles de disparaître : le danger.

Coup de pied dans la fourmilière du patriarcat, le film ne se contente pas de décrire les hommes comme un prétendu "sexe faible" (même s'il prend un malin plaisir à souligner plusieurs fois cette allégorie), où la force féminine transcenderait les inaptitudes paternelles, il propose un regard radiographique sur la lâcheté masculine, mais aussi sur les difficultés de reproduire socialement les comportements de genre et les responsabilités tacites qui découlent du rôle social formaté que nous habitons tous.

La virilité et les mots-clés gravitant autour d'un système phallocrate encore malheureusement présent dans nos sociétés contemporaines, est un instrument de domination, certes, mais il est intéressant de la considérer comme un fardeau dont femmes et hommes sont les victimes comme les incantateurs d'une force sociale qui les dépasse, chose que propose merveilleusement bien le réalisateur suédois, tout en moquant ouvertement le statut paternel des sociétés occidentales.

Film miroir, interrogeant le spectateur sur son propre comportement et sa propension limitée à l'altruisme, l'agencement du film révèle une maîtrise parfaite, une direction d'acteur incroyable, des métaphores filmiques subtiles ; l'écroulement, la disparition du couple, la disposition familiale et son déplacement dans l'espace, chaque plan, chaque décor sert un exposé brillant et réellement fascinant où l'on hésite à rire et à pleurer dans une même séquence.

On aurait aimé retrouver Rüben Östlund en compétition officielle pour la palme d'or à Cannes tant son dernier long-métrage est sagace, grinçant, et brille d'une maturité étonnante, cependant ne boudons pas notre plaisir et faisons fi des breloques, Snow Therapy se savoure très bien sans que l'on nous y invite, il est un pamphlet de sarcasmes à lui seul.

Retour à l'accueil